En ce moment
 

Comment la pollution de l'air affecte-t-elle les bébés? "Des troubles respiratoires, du système immunitaire, du système endocrinien"

On a beaucoup parlé de la sécheresse, ces derniers jours. Par de telles chaleurs, la qualité de l'air est aussi problématique dans de nombreuses villes, surtout à Bruxelles. Et ce sont souvent les enfants qui en sont les premières victimes. C'est ce qu'ont voulu dénoncer, ce samedi matin, quelque 300 personnes qui ont participé à une parade de poussettes, dans le centre-ville de la capitale.

Près de 300 parents se sont rassemblés samedi matin au rond-point Schuman à Bruxelles pour la première parade de poussettes. Le groupement, composé principalement de familles avec enfants, avait pour ambition d'attirer l'attention des politiques bruxellois sur la pollution de l'air dans la capitale et les dangers encourus par les plus jeunes citoyens. "Les concentrations annuelles de particules fines auxquelles sont aujourd'hui exposés les Belges dépassent de 80% les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS)", a souligné Benjamin François de Bruxsel'Air, l'organisateur de l'événement. "Les enfants sont les premières victimes de la pollution de l'air; ils respirent plus d'air par kilo de masse corporelle que les adultes. De plus, leurs organes sont encore en pleine croissance et la pollution a dès lors un plus grand impact sur eux. Nous le constatons à partir de la grossesse, avec beaucoup de bébés prématurés, mais également par la suite avec des troubles respiratoires, du système immunitaire, du système endocrinien et même des problèmes cognitifs comme des perturbations au niveau de la concentration et du développement. Le lien avec des cas d'autisme a récemment été prouvé."


"Les normes européennes doivent s'aligner sur celles de l'OMS"

Les manifestants ont demandé que les différentes autorités du pays prennent le sujet à bras le corps et entament des actions. "Les normes européennes doivent s'aligner sur celles de l'OMS. Les subventions pour les voitures de société doivent faire place à des alternatives plus propres et efficaces; des mesures ambitieuses doivent être prises afin de rendre les bâtiments plus rentables sur le plan énergétique; l'espace public doit être repensé au profit des transports en commun et de moyens de locomotion non polluants; et des appareils de mesure doivent être placés là où il y a des enfants."

Les participants à la parade ont appelé les différents niveaux politiques à ne pas se cacher les uns derrière les autres. "Ce n'est pas parce que l'Europe et le niveau fédéral restent en retrait, que les communes et les Régions ne peuvent pas prendre des mesures", a conclu M. François. 

Vos commentaires