La structure tarifaire de l'eau en Wallonie, imposée par le Code de l'eau et commune à tous les distributeurs wallons, s'articule autour d'un coût-vérité à la distribution (CVD) et d'un coût-vérité à l'assainissement (CVA), peut-on lire sur le site de la SWDE. Le CVD, calculé par m3 d'eau distribué, prend en compte l'ensemble des charges relatives à la production et à la distribution de l'eau, en ce compris la protection des captages. Le CVA inclut toutes les charges liées à l'assainissement public des eaux usées.

 

435 euros pour un an

Depuis février 2012, le tarif du coût-vérité à la distribution est resté inchangé à 2,4 euros/m3. "Il est compliqué de dire quel sera l'impact de l'augmentation du CVA sur la facture des Wallons dès janvier 2013. Nous travaillons selon des tranches de consommation réelle. Pour chaque tranche, le mode de calcul change", a-t-on expliqué à la SWDE. En 2013, selon des calculs de la SWDE sur base de la consommation moyenne annuelle d'un ménage wallon de 100m³, le coût moyen s'élèvera à 4,35 euros/m3 tva comprise. "Pour une année, le montant total moyen d'une facture d'eau s'élèvera à 435 euros, redevance comprise".

 

Payer plus que sa consommation

En plus des tarifs de consommation, les clients doivent aussi s'acquitter d'une redevance annuelle et d'une intervention au fonds social par m3 consommé. Le CVD et le CVA sont soumis à l'avis du Comité wallon de contrôle de l'eau et à l'approbation du ministre fédéral des Affaires Economiques.